Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 22:25

Réplique du vélo de Fausto COPPI (I).

 

Bianchi, marque de cycles Italienne très ancienne qui a équipé de nombreux grands champions et notamment Fausto COPPI. Les vélos étaient facilement reconnaissables de part leur couleur "Vert Celeste". Le maillot est bleu et blanc.

 

R-maillot-BIANCHI-URSUS.jpg

                                              Maillot qui a servi au tournage du film " FAUSTO et la Dame Blanche"

 

C'est sous les couleurs bleu et blanc de l'équipe Bianchi que Fausto COPPI (It.) remporte ses plus grands succés entre 1946 et 1955.

Né le 15 septembre 1919 à Castellania (Allessandria), mort le 2 janvier à Tortona. Rouleur et grimpeur. Proffessionnel de 1940 à 1959.

Si Coppi est devenu un mythe, ce n'est pas à cause de sa mort prématurée et absurbe, mais bien plutôt grâce a ses exploits légendaires hors du commun; c'est aussi parce-que son existance a été complétement différente de celle d'un champion sportif traditionnel; et se sont les moments malchanceux d'une vie parfois exaltante qui en on fait un personnage public, connu et aimé de tous et pas seulement des passionnés de cyclisme.

Combien de choses son arrivées depuis son explosion dans le Giro  1940, dans lequel il débutait (chez "Légnano") comme porteur d'eau de Bartali. Il y eu surtout cette rivalité avec l'as toscan, ce duel qui a marqué toute une époque du cyclisme. Coppi a battu le record de l'heure en novembre 1942 à Milan (record qui résista 14 ans!) et endossé deux fois le maillot arc-en-ciel de Champion du Monde de poursuite. Ce sont là ses perles de sa carrière sur piste, mais ce sont essentiellement les épreuves sur route qui ont fait naître la légende de ce coureur hors du commun que Dame Nature avait doté d'un physique incomparable: son torse très développé et ses jambes interminables lui donnait une silhouette  disporpirtionnée, mais lorsqu' il se courbait sur sa machine, il n'était plus qu' harmonie, ses actions étaient fluides et incroyablement puissantes. Il donnait l'impression d' être fait, mieux que personne, pour pédaler.

Coppi ne pouvait que devenir un mythe: ses 5 triomphes dans le Giro et ses 2 victoires dans le Tour de France (il réalisait des doublés qui avait toujours semblé impossibles), ses 59 maillots de leader, sa victoire au Championnat du Monde à Lugnano en 1953, ses succès dans les classiques en ligne et contre-la-montre et, surtout, sa façon de courir et de vaincre, ne pouvaient que le faire entrer dans la légende. A cela, vinrent encore s'ajouter la vie d' homme et ses malheurs ("La Dame Blanche" et ses chutes répétées) et, bien sûr, cette mort injuste à un peu plus de 40 ans.

 

COPPI-Fausto---Velo-Bianchi-jpg

 

Vélo Bianchi restauré:

Cadre et fourche en acier tubes Bianchi. Guidon alu Ambrisio, guidoline tissu, bouchons liège. Jeu de direction Bianchi. Equipement Campagnolo (dérailleurs, tige de selle, pédales, moyeux de roues, arrêt de pompe et pédalier en acier chromé 53-44).  Cale-pieds Alé, courroies Christophe. Freins Universal. Selle cuir Brooks. Roues à boyaux. Arrache-clous. Roue-libre Régida 5 vitesses: 14-16-18-20-22. Chaîne Brampton. Porte-bidon V.W.

Poids du vélo : 11,400 kg.

 

Vélo en pièces détachés:

 

R-Velo-en-pieces-Bianchi-54.2.jpg

Vélo monté:

 

RRR Velo Bianchi new

 

 

RR-Guidon-Bianchi-54.jpgRR-Douille-de-direction-Bianchi-54.jpgRR-arrache-clou-av-bianchi.jpgRR-Frein-AV-Bianchi-54.jpgRR-Poignee-de-frein-Bianchi-54.jpgRR-Potence-Bianchi-54.jpgR-Selle.jpg

RR-Frein-AR-Bianchi-54.jpgRR-arrache-clou-ar-bianchi.jpgRR-Pedalier-Bianchi-57.jpgRR-Pedale-Bianchi-54.jpgRR-Boitier-Bianchi-54.jpgRR-Derailleur-AR-Bianchi-54.jpgR-Bidon.jpgRR-Moyeu-roue-AR-Bianchi-54.jpgRR-Moyeu-roue-AV-Bianchi-54.jpg

 

 

Fausto COPPI au départ de la 18 ème étape du Tour de France à Bagnères de Bigorre le 14 juillet 1952, avec Jean PRAT.

Etape Bagnères de Bigorre-Pau qu'il allait remporter.

 

                                                     Photo offerte par la fille de Jean Prat, Cathy Hauser.

F.Coppi-et-J.Prat-TDF-1952.JPG

 

                                                                           Vélo de Fauto COPPI ( original).

 

velo-f.coppi-52.jpg

 

Voiturette Lajaunie, Tour de France 1954 (Collection Pascal F.)

voiture-Lajaunie-TDF-54-copie-1.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 21:27

Vélo Français, réplique de celui utilisé par François MAHE (F).

 

Les Cycles DILECTA étaient fabriqués 131, Avenue Gambetta à Le Blanc dans L' Indre (à 35 km de Châtellerault).

Cette Entreprise a produit des vélos mais aussi des motos. Elle a équipé une équipe professionnelle de la fin des années 20 aux années 50.

Le maillot est mi-jaune, mi-bleu.

 

R-maillot-DILECTA-36-1936.JPG

                                                                               Maillot offert par Alain CAGOIN .

 

François MAHE (Fr.), a porté ses couleurs de 1950 à 1954.

Né le 2 septembre 1930 à Trévières ( Mobihan ). Professionnel de 1950 à 1965. Vainqueur d'une étape du Tour de France en 1954 et du Grand Prix de Cannes en 1963; 2ème du Tour des Flandres en 1954; du Tour du Maroc en 1955, de Bordeaux-Paris en 1960 et 1962, du Tour d' Espagne en 1961, du Grand Prix de Francfort en 1964, du Midi Libre en 1959 et de Paris-Nice en 1960; 3ème de Paris-Nice en 1956, de Bordeaux-Paris en 1957, de Paris-Tours et du Midi Libre en 1958, et du Tour de Champagne en 1960.

 

Mahe--Francois.jpg

 

Vélo restauré:

Cadre et fourche en tubes Reynolds 531. Guidon alu Philippe, guidoline tissu Tressostar, bouchons caoutchouc Velox. Jeu de direction Stronglight. Freins M.A.F.A.C "Dural Forgé". Selle cuir Brooks, tige en alu Simplex. Pédalier alu Stronglight, couronnes compétition T.A : 52-46 dents. Pédales Lyotard, cale-pieds Christophe Spécial, courroies Elvish. Dérailleurs Simplex  "Juy 51". Roue-libre Cyclo 5 vitesses: 14-16-18-20-22. Chaîne Brampton. Roues à boyaux, moyeux Campa, jantes Mavic. Boyaux Hutchinson. Arrache-clous Ch.Pélissier. Porte-bidon Vit' do, bidon plastique La Vittelloise. Pompe alu OKE.

Poids du vélo : 10,250 kg.

 

R velo dilecta 54

 

R-guidon-dilecta54.jpgR-potence-dilecta54.jpgR-bouchon-guidon-dilecta54.jpgR-logo-dilecta-54.jpgR-tete-de-fourche-dilecta54.jpgR-frein-AR-dilecta-54.jpgR-arrache-clous-dilecta-AR54.jpgR-selle-dilecta54.jpgR-tige-de-selle-dilecta54.jpgR-embout-de-pompe-dilecta54.jpgR-pedalier-dilecta54.jpgR-pedale-dilecta-54.jpgR-derailleur-AVdilecta54.jpgR-boitier-dilecta54.jpgR-derailleur-AR-dilecta54.jpgR-manette-dilecta-54.jpgR-marque-tube-dilecta54.jpgR-bidon-dilecta54.jpgRpatte-AR-dilecta54.jpgR-moyeu-AV-dilecta54.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 14:05

Réplique du vélo de Jean Malléjac (F.).

 

TERROT, marque de cycle Français. Déjà en 1904 on voit le maillot vert à losanges blancs. En 1938, elle équipe beaucoup de régionaux. Puis elle revient en force à la compétition en 1949 en s'associant à Hutchinson. Le directeur sportif de ce groupe en 1953, qui n'a d'ailleurs pas changé la couleur des maillots d' origine est P.Dion.

 

R-TERROT.jpg

 

L' équipe TerroT possède dans ses rangs, pour les plus connus ; Jean De Gribady, Adolphe Deledda (champion de France), Charly Gaul, Valentin Huot, Jean Malléjac, Jean Robic, Antonin Rolland, Abdel-Kader Zaaf.

 

Jean MALLEJAC (Fr.), né le 19 juillet 1929 à Dirinon (Finistère). Rouleur. Professionnel de 1952 à 1958.

Ce coureur élancé se révéla lors du Tour de France 1953. Mis en confiance par une victoire dans la 5ème étape, Dieppe-Caen, acquise en solitaire, Malléjac sentit naître en lui une ambition que fouetta son chef de file Jean Robic. C' était la grande époque de l' équipe des Bretons. Robic pris le maillot jaune à Luchon, le passa le lendemain à Albi à François Mahé et le surlendemain , coup de Trafalgard: l' équipe de France voulant a tout prix anéantir les "irréductibles Bretons" se lança dans une opération commando. Hélas pour les tricolores, ils n'avaient pas vu Malléjac qui, subrepticement , s'était glissé dans l'échappée. A l' arrivée à Béziers, le coureur de Landrenau s'emparait a son tour du maillot jaune. Son règne fut durable car il conserva son bien jusqu'à Briançon ou lui ravit Louison Bobet. Malléjac garda la 2ème place jusqu'à l' arrivée finale.

 

JeanMallejac-TdF1953.jpg

  Vélo avant restauration:

Rvelo-terrot-cote-pedalier-AV-restau-jpg

 

Vélo TerroT restauré;

Cadre et fourche en tubes Durifor. Guidon AVA, guidoline tissu Tressostar, bouchons caoutchouc Vélox. Jeu de direction Stronglight. Freins Béborex. Pédalier acier chromé à clavettes Durax, couronnes Stronglight 50/45. Pédales Lyotard, cale-pieds Christophe, courroies AFA. Chaîne Brampton. Dérailleurs Simplex Juy 51. Roues à boyaux, jantes Mavic, moyeux Prior. Boyaux Hutchinson. Roue-libre Cyclo 5 vitesses; 14-16-18-20-22. Selle Brooks, tige en acier Idéale. Porte-bidon V.W, bidon alu La Vittelloise.

Poids du vélo : 10,500 kg.

 

RR velo terrot

 

RR-guidon-terrot.jpgRR-frein-av-terrot.jpgfreins-BEBOREX.jpgRR-frein-ar-terrot.jpgRR-selle-terrot.jpgRR-pedalier-terrot.jpgRR-pedale-terrot.jpgRR-boitier-pedal.jpgRR-derailleur-av-terrot.jpgderailleur-AV-Simplexyyyy.jpgRR-derailleur-ar-terrot.jpgdérailleurs AR simplexxxxxdérailleur AR Juy 51xxxxRR-levier-deraill.jpgRR-bidon-terrot.jpgRR-moyeu-ar-terrot.jpgRR-moyeu-av-terrot.jpgavec-Fausto.JPG

                                                        A Marmande lors de L' Historique 2009 ( de 1908 à 1953 ).

                                                                     En 2010 elle se déroulera les 21 et 22 aout.

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 19:46

Réplique du vélo de Louison BOBET (F.)

 

STELLA, marque de cycle qui équipe Louison Bobet en 1947: le maillot est bleu, bande orange. L' équipe Stella remporte le Grand Prix  de l' Equipe en 1948 ( Mahé-Bobet-Dupuy ) et en 1949 ( Mahé-Barbotin-Dussault ).  En 1950, le maillot devient mi-bleu, mi-orange.

En 1954 l'équipe disparait de la compétition professionnelle, qui avait vu le jour six ans plutôt, fondée par Pierre Fonteneau, patron de la fabrique de cycles Nantaise.

 

R-Maillot-Stella.jpg

 

 

 

Louison BOBET (Fr.), né le 12 mars 1925 à Saint Méen-le-Grand ( Ille-et-Vilaine ), mort le 13 mars 1983 à Biarritz. Coureur complet. Professionnel de 1947 à 1961.

Il débuta sa carrière professionnelle sous les couleurs de Stella et celà jusqu'en 1954. 

Sur une machine de la marque Louison Bobet a remporté entres autres ses premiers Tour de France (1953 et 1954 et son titre de champion du monde à Solingen en 1954.

On notera également ses victoires des Boucles de la Seine 1947, Grand Prix de l' Equipe (contre-la-montre par équipe); deux étapes du Tour de France 1948, Tour de l' Ouest; Critérium des As; Grand Prix de Châteaulin 1949, Champion de France; Grand Prix de l' Echo d' Alger; une étape du Tour de France; Critérium des As 1950, Milan-Sanremo; Critérium National; Championnat de France; une étape du Tour de France; Tour de Lombardie; Grand Prix du Locle (Suisse) 1951, Critérium National; Paris-Nice; Grand Prix des Nations 1952, Tour de France (3 étapes); Critérium des As; Grand Prix de Chateaulin; Roue d' Or 1953, Tour de France (2 étapes); Critérium des As; Championat du Monde 1954.

 

Louison BOBET dans l'Isoard, Tour de France 1953 du cinquantenaire, il va remporter l' étape et prendre le maillot jaune qu' il ne quittera plus jusqu'a Paris (sa 1ère victoire sur le TDF).

 

R-STELLA-L.B-53-TDF.jpg

 

Vélo restauré:

Cadre et fourche en tubes Durifor.Guidon AFA , potence en acier chromée, cintre alu. Guidoline tissu Tressostar, bouchons caoutchouc. Poignées de frein Mafac, étrier Weinmann. Selle cuir Brooks, tige alu. Pédalier Stronglight, couronnes T.A. Pédales Lyotard, cale-pieds et courroies Christophe. Dérailleurs Simplex. Roues à boyaux, jantes Mavic, moyeux Campagnolo. Boyaux Hutchinson. Roue-libre Cyclo 4 vitesses. Chaîne Brampton. Gonfleur. Porte bidon Vit'Do. Arrache-clous Ch. Pélissier.

Poids du vélo : 10,500 kg.

 

RR Vélo STELLA 1953 restauré

 

r-Guidon-STELLA-1953.jpgr-Frein-AV-STELLA-1953.jpgR-Selle-STELLA-1953.jpgr-Frein-AR-STELLA-1953.jpgR-Gonfleur-STELLA-1953.jpgR-Derailleur-AR-STELLA-1953.jpgr-Manette-derailleur-STELLA-1953.jpgR-Tube-diago.stella-1953-boyau-AV.jpg

 

R-moyeu-AV-stella-1953.jpg

 

                                                                   Voiturette 203 Peugeot  équipe de France.

R-voiturette-203-Peugeot-TDF-54.jpg

 

R-H.Arbes-en-Bobet-Stella-53.jpg

                        Mon frère Hubert (ex-pro 75-82), déguisé en L.Bobet le jour de son  anniversaire (60 ans).

L'équipe Stella, directeur sportif Paul LE DROGO.

Vélo STELLA 1953

Les vélos modèles "Courses".

N° 4 Royal Stella & N° 11, Stella Paris-Roubaix.

N° 4 Royal Stella & N° 11, Stella Paris-Roubaix.

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 09:17

COLOMB, vélo Français qui a équipé des coureurs professionnels de 1949 à 1955 date à laquelle elle devient une filiale de Rochet-Dunlop.

Le maillot est  bleu-ciel et bleu marine.

 

R Maillot Colomb 52

 

Jean ROBIC ( Fr.), a porté les couleurs de Colomb en 1952 et 1953. Né le 10 juin 1921 à Condé-les-Vouziers (Ardennes), décédé le 16 octobre 1980 à Villeparis (Seine-et-Marne). Grimpeur. Professionnel de 1943 à 1961. Surnommé " Biquet " ou " Tête de Cuir ". Champion de France de cyclo-cross en 1945, et champion du monde de la spécialité en 1950; vainqueur du premier Tour de France d'après-guerre en 1947, dont il remporta trois étapes. C'est le seul coureur qui a gagné, à l'époque un Tour de France sans jamais porter le maillot jaune (mis a part J.Janssen en 1968) . Ses autres victoires et places d'honneur : 1946 3ème de Monaco-Nice ; 1948 3ème du Critérium du Dauphiné Libéré; vainqueur de la Course de côte du mont Faron; vainqueur d' A travers Lausanne; 1949 2ème du Critérium du Dauphiné Libéré, vainqueur des courses de côte du mont Faron et d' Aranzazu; vainqueur d'une étape du Tour de France; 1950 vainqueur de Rome-Naples-Rome, de la Course de cote d' Aranzazu; 1951 3ème de la Flèche Wallonne, 2ème du Week-End ardennais, 3ème de Rome-Naples-Rome, vainqueur de la Polymultupliée, vainqueur d'une étape du Tour de France; 1953 3ème du Critérium du Dauphiné Libéré, vainqueur d'une étape du Tour de France.

Il ne se répartit jamais de son carractère fier et ombrageux et tenta de se recycler après sa carrière cycliste dans la restauration, puis dans le déménagement (employé par l'ex-champion Eugène Letendre), sans grand succès. Mais il ne cessa jamais de courir et c'est en rentrant d' une épreuve de " Gentlemen " qui avait lieu à Germigny-l' Evèque qu'il fut victime d' un accident de voiture qui lui coûta la vie.

 

R-Robic-colomb-1952-miroir-sprint.jpg

 

                                  Jean Robic devant Ferdi Kubler le grand triomphateur du Week-End Ardennais 1952.

 

Vélo restauré:

Cadre et fourche en tubes Durifor "Type Spécial". Guidon Philippe, potence alu, cintre acier chromé. Guidoline tissu Tressostar, bouchons cautchouc. Freins CLB Super-Rota-Record, poignées Lefol. Jeu de direction Stronglight. Porte-bidons V.W. Pédalier double plateaux Stronglight couronnes TA. Pédales Lyotard, cale-pieds AFA, courroies Christophe. Dérailleurs, avant Simplex, arrière Huret. Chaîne Sédis. Roues à boyaux, moyeux Campagnolo, jantes Ambrosio. Roue-libre Cyclo 5 vitesses. Selle cuir, tige et chariot acier Idéale.

Poids du vélo : 10,500 kg.

 

R Vélo Colomb 52

R-Guidon-Colomb-52.jpgR-Frein-AV-Colomb-52.jpgR-Poignee-de-frein-Colomb-52.jpgR-Selle-Colomb-52.jpgR-Frein-AR-Colomb-52.jpgR-Pedalier-Colomb-52.jpgR-Derailleur-AV-Colomb-52.jpgR-Boitier-Colomb-52.jpgR-Derailleur-Huret-Colomb-52.jpgR-Tube-diago.Colomb-52.jpgR-bidon-Colomb-52.jpg

 

                                                                                                Accessoires cycliste.

 

R-accessoires-robic.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 20:15

DERNY est le nom de la marque d'un constructeur Français Roger DERNY. Entreprise crée en 1930 fermée en 1958.

Il fut l'inventeur du cyclomoteur utilisé longtemps dans Bordeaux-Paris. Sa présentation eu lieu à Longchamps en 1938 ( le jour de l'arrivée de Paris-Tours) à la Commission sportive de l' UVF. Le Derny est considéré comme un engin hybride, mi-motocyclette légère, mi-vélo. C'est un véhicule à deux roues, sur lequel un petit moteur sert d'appoint à l'effort du cycliste. Plus on pédale, plus le moteur tourne vite. L' encombrement est approximativement celui de la bicyclette. L'engin est muni d' un réservoir d' essence placé entre le guidon et la roue avant. Il était utilisé dans

Bordeaux-Paris depuis 1938.

 

 

decalque-Derny.jpg

 

En 1976 il fut remplacé par la moto puis par le Burdin.

 

Ci-dessous Louison BOBET dans Bordeaux-Paris 1959, le défi insensé d'un champion qui refuse de viellir !

Il vient de distancer Roger Hassenforder et va remporter l'une des dernières grandes victoires. Deux ans plus tard, il tentera encore sa chance mais Win WAN EST le précédera au Parc des Princes.

 

R-Derny-Bobet.jpg

 

DERNY, dans son "jus", cadre acier fait-main, équipé d' un moteur ZURCHER, 2 temps piston à déflecteur, cylindrée 90 cm3, puissance 2 CV - 2400 tours/mn. Pédalier acier à clavettes plateau unique 60 dents. Pédales P.Lyotard à cages acier crantées avec cale-pieds et courroies Christophe. Dérailleur arrière Cyclo, roue-libre Cyclo 3 vitesses : 14-17-21. Guidon en acier chromé Philippe, poignées plastique. Roue avant équipé d'un pneu Michelin-Cord 600 x 55 C, roue arrière équipée d'un pneu Michelin-Tandem 650 x 50 B. Frein à tambour Super frein Idéal. Eclairage par dynamo Ambassador Self 5W France. Selle cuir Terry "selle tout ressorts. Muni d'un porte-bagages arrière, d'une béquille et d'une pompe.

 

R DERNY

 

R-GUIDON-DERNY.jpgR-RESERVOIR-DERNY.jpgR-SELLE-DERNY.jpgR-PLAQUE-AR-DERNY.jpgR-MOTEUR-DERNY.jpgR-PEDALIER-DERNY.jpgR-DERAILLEUR-AR-DERNY.jpgR-moi-en-derny2.jpgR-Seb-en-course.jpg

 

                                                  Allez  Petit "Louison" plus que 300 km et la victoire est au bout !

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 11:15

PEUGEOT, marque de cycle très ancienne. Elle a équipé des coureurs en compétition depuis son origine en 1896.

Avant de s' associer à Dunlop en 1955, premier groupe sportif. Beaucoup de jeunes coureurs vont commencer leur carrière sur les cycles Peugeot.

Le maillot est bleu bande jaune.

 

R-Peugeot-ancien-1948.jpg

 

DUPONT Jacques (Fr), né le 19-6-1928, surnommé: "Jacques la Méthode". Champion Olympique du Kilomètre (1'13"5/10°) en 1948 ; vice-champion du monde de poursuite amateur en 1948 ; champion de France de poursuite amateur en 1948 et 1949 ; champion de France sur route professionnel en 1954 : vainqueur de Paris-Tours en 1951 et 1955 ; du Circuit de l'Indre en 1952 et 1954, et des Boucles de la Seine  en 1957 ; 2ème du Circuit du Morbihan en 1952, 3ème en 1954 ; 2ème de Bordeaux-Paris en 1957; en 1958, il se classe 3ème du Super Prestige Pernod.

 

Jacques-Dupont-Paris-Tours-51.JPG

 Vélo restauré:

Cadre et fourche acier raccords Nervex. Guidon de course alu AVA, guidoline tissu, bouchons caoutchouc. Freins LAM, poignées CLB. Porte-bidon V.W. Selle cuir croupon Pryma, tige en acier Idéale. Roues à boyaux, jantes Mavic, moyeux et blocages rapides Campagnolo, boyaux Dunlop. Roue-libre 4 vitesses 16-18-20-22. Pédalier en acier à clavettes Stronglight, double plateaux Simplex 46-50. Chaîne Sédis. Pédales Lyotard, cale-pieds Paturaud, courroies Christophe. Dérailleurs Simplex. Arrache-clous Ch. Pélissier. Pompe alu OKE.

Poids du vélo : 10,200 kg

 

R vélo Peugeot 51

 

R-guidon-Peugeot-51.jpgR--potence-Peugeot-51.jpgR--frein-AV-Peugeot-51.jpgR--poignee-de-frein-Peugeot-51.jpgR--selle-Peugeot-51.jpgR--frein-AR-Peugeot-51.jpgR--arrache-clous-Peugeot-51.jpgR--pedalier-Peugeot-51.jpgR--derailleur-AV-Peugeot-51.jpgR--pedale-Peugeot-51.jpgR--boitier-de-pedalier-Peugeot-51.jpgR--derailleur-AR-Peugeot-51.jpgR--manette-derail.Peugeot-51.jpgR--tube-diago.Peugeot-51.jpgR--moyeu-AR-Peugeot-51.jpgR--moyeu-AV-Peugeot-51.jpg

 

                                                                                      Voiturette TDF1951.

R-voiturette-TDF-51---.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 08:21

ELVISH, cycles montés à PAU (64) rue de Livron. Ils équipèrent de nombreux coureurs régionnaux qui vont commencer leur carrière sur les cycles Elvish, notamment le Tarnosien Albert DOLHATS.

Le maillot est vert à bande blanche.

 

R-maillot-Elvish-2.jpg

 

 

Albert DOLHATS, né le 18 février 1921 à Villefranque (64), décédé le 25 novembre 2009 à Tarnos (40).

Professionnel de 1946 à 1959. Surnommé "L' homme aux gros mollets". Une trentaine de victoires chez les professionnels dont ; 1946 1ère étape du Tour du Sud-Ouest ; 1948 Bordeaux-Saintes ; 1949 trois étapes du Circuit des Six Provinces, 3ème du Tour du Maroc ; 1951 Tour de Dordogne, deux étapes du Tour du Sud-Est ; 1952 Circuit du Mobihan, une étape du Tour d'Algérie, une étape de Paris-Cote d' Azur ; 1953 Grand Prix Catox à Marseille ; 1954 une étape du Tour de l' Ouest, une étape du Tour du Sud-Est ; 1957 une étape du Tour de l' Oise, une étape du Circuit du Cher ; 1958 Etoile de Léon, Tour de Corrèze et Circuit du Cher.

Il a également participé à deux Tour de France;

En 1949 dans l'équipe Centre-Sud-Ouest 42ème (1ère étape 9ème, 14ème étape 7ème, 18ème étape 9ème).

En 1952 dans l'équipe Ouest-Sud-Ouest ab° 6ème étape.

 

R-albert-dolhats.jpg

Vélo semi-restauré.

Cadre et fourche acier manchonné brasé. Guidon course alu. Freins LAM. Selle Idéale, tige et chariot acier. Pédalier Durax, couronnes Simplex 46/50. Pédales Lyotard. Roues à boyaux, moyeux Campagnolo, jantes Sportal. Boyaux Wolber. Dérailleurs Simplex.

Poids du vélo : 10,500 kg.

 

R velo Elvish 50

 

R-Guidon-Elvish-50.jpgR-frein-AV-Elvish-1950.jpgR-Selle-ELvish-50.jpgR-Frein-AR-Elvish-50.jpgR-pedalier-Elvish-50.jpgR Derailleur AV Elvish 50R-Boitier-de-pedalier-Elvish-50.jpgR-Derailleur-AR-Elvish-50.jpgR-Levier-derail.-Elvish-50.jpgR-Tube-diago.-Elvish-50.jpgR-Moyeu-AR-Elvish-50.jpgR-Moyeu-AV-Elvish-50.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 13:51

ELVISH, l' histoire remonte à 1883 en Angleterre, avec le premier vélo de cette marque fabriqué à Southampton. Ces bicyclettes font le tour du monde, exportées des Indes à l' Afrique du Sud. La chaîne de fabrication est détruite lors de la première guerre mondiale. C'est à Bordeaux que les vélos sont à nouveau fabriqués, et ce jusqu'a la mort du repreuneur, alors que les premiers coureurs cyclistes les utilisent en compétition. En 1928, Victor Fontan est équipé par cette marque dont le maillot est vert à bande jaune. En 1929, le maillot toujours vert porte une bande rouge. En 1930, Elvish s'associe à Alleluia. Le maillot est vert avec une bande rouge. 

 

R-ALLELUIA.jpg

Ces fameux vélos Elvish, choisis par beaucoup de champions du Tour, furent longtemps montés dans de petits ateliers situés à Pau (64), rue de Livron.

En 1948, le maillot est toujours vert mais avec une bande blanche.

 

image.jpg

 

 

Plus tard, beaucoup de jeunes champions du Sud-Ouest vont commencer leur carrière sur un cycle Elvish, notamment le Néracais (Nérac) 47, André LESCA né le 26 mai 1927. Il courru comme indépendant de 1946 à 1966 puis amateur Hors Catégorie de 1966 à 1973.

Il était sous contrat avec les cycles Elvish de 1948 à 1951.

Il totalisa  plus de 200 victoires.

Bien qu'il eut de nombreuses propositions pour passer professionnel, il les refusa toutes, ce qui par la suite a forcément freiné ses ambitions au plus haut niveau, alors qu'il en possédait les qualités requises pour réussir.

Il optint la consécration avec deux titres de Champion de France des indépendants sur route, à Carcassonne en 1952 et à Monthéry en 1955.

 

LESCA-Elvish.jpg

 

 

 

 

 

Vélo Elvish restauré:

Cadre et fourche acier manchonné brasé. Guidon alu Tigra, guidoline tissu, bouchons en liège. Freins Weinmann. Pédalier à clavettes Stronglight, simple plateau Simplex: 46 dents. Pédales Lyotard, cale-pieds AFA, courroies Elvish. Chaîne Sédis. Roues à boyaux blocage par papillons, moyeux Atom. Roue-libre Cyclo 4 vitesses: 14-16-18-20. Dérailleurs Simplex. Selle cuir Walcome. Porte-bidon W.V.  Pompe Lapize.

Poids du vélo : 11,00 kg.

 

a-velo.jpga guidona potence dessousa potence 1a jeu de direction 1a potence beca plaque ava frein ava poignée de freina sellea tige de sellea raccord de selle et pompea frein ara pedaliera pedale dessusa pedale dessousa tube verticala derailleur ara roue-librea manette simplexa bidona moyeu ara jante 1a moyeu av

 

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 21:09

Réplique du vélo de Gino BARTALI (It.)

 

LEGNANO, avant la création de groupe sportifs, la marque figurait dans les pelotons. Les coureurs qu'elle employait étaient en général de très bons coureurs. Gino BARTALI en est l'exemple même, vainqueur du Tour de France en 1948 sur Bicyclette Legnano. La meilleure preuve réside dans le palmarès du classement par équipes du Tour d'Italie. On y trouve la marque Legnano en tête à 11 reprises : 1922, 1923, 1925, 1931à 1933, 1936 et 1957.

Le maillot est vert olive avec parements rouges.

 

R-Maillot-LEGNANO-Pirelli-48.jpg

 

BARTALI Gino (It.), né le 18 juillet 1914 à Ema (Florence). Coureur complet mais surtout grimpeur. Professionnel de 1935 à 1954. Surnom : " Gino le Pieux ".

Il manque au moins un maillot arc-en-ciel à ce grand champion qui durant 20 ans est un acteur de la scène cycliste aussi bien en course qu' hors compétition. Du jour ou il gagne l'étape Porto Civitanova-l' Aquila du Giro 1935 (sa première victoire professionnelle) jusqu'à ses triomphes dans les Giro de Toscane ou d'Emilie 1953, " l'homme de fer " a joué avec une extraordinaire rigueur son rôle de vedette qu' il a amené, à certains moments, à des hauteurs légendaires. Sa rivalité avec F.COPPI (né au sein de l'équipe " Legnano " dont il était le capitaine) a acquit une dimension universelle et cette succession de moments exaltants  et de pages amères a contribué de façon non négligeable à accroîte la popularité du cyclisme en Italie. Un duel rendu unique par la stature des deux protagonistes et les circonstances troublées dans lequel il se déroula. Grimpeur d' exeption, capable d'escalader, emmenant de grands braquets, les côtes les plus raides en épuisant ses adversaires; sprinter redoutable qui n'a pas cessé de progresser sur ce terrain, et dont le démarrage irrésistible lors de Milan-Sanrémo 50 reste inoubliable; rouleur de moindre talent, il réussit  à surmonter son handicao contre la montre. Mais il a été surtout un lutteur agressif et tenace, un professionnel exemplaire, admirable même lorsque le succès n'était pas au rendez-vous. Le Tour de France 1948, remporté 10 ans après son premier triomphe dans la Grande Boucle, marque l'apogée de sa carrière . A 34 ans, comme un rouleau compresseur , il lamine ses adversaires et dompte les montagnes. Il est resté  le modèle  et la maître écouté des jeunes.

 

R-G.Bartali-but-et-club.jpg

Vélo restauré:

Cadre et fourche acier, manchons et tête de fourches chromés. Guidon et potence Ambrosio, guidoline tissu, bouchons en liège. Freins Universal. Selle cuir Brooks. Dérailleur , tige de selle et moyeux de roues Campagnolo (gravés Legnano). Roues à boyaux, jantes Ambrosio. Pédalier à clavettes plateau unique 48 dents Legnano. Roue-libre 5 vitesses 14-16-18-20-22. Pédales course, cale-pieds Ale, courroies Binda. Porte -bidon simple V.W.  Pompe alu.

Poids du vélo : 12,00 kg.

 

R velo LEGNANO 1948

 

R-PARTIE-AV-guidon--frein.jpgR-ECUSSON.jpgR-SELLE-CUIR.jpgR-PARTIE-AR--frein.jpgR-PEDALIER.jpgR-DERAILLEUR-AR.jpgR-PLAQUE-manette-derail-jpg

 

                                                                                        Voiturette Hotchkiss.

R-Voiturette-Autchkiss1949.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de velosvintage.over-blog.com
  • Le blog de velosvintage.over-blog.com
  • : Vélos anciens de course série Tour de France
  • Contact

Recherche

Liens