Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 21:52

Réplique du vélo de Jean GRACZYCK (F.)

 

HELYETT, en 1960 est associé à Fynsec (apéritif Italien) pour participer au Tour d' Italie. En 1961, ce partenariat ne durera qu' un an.( Pour la dernière année d' Helyett, dans le peloton professionnel, la firme s' associe à St Raphaël.)

Le maillot est toujours vert à bandes blanches.

 

R Maillot FYNSEC

 

Jean GRACZYCK, né le 26 mai 1933 à Neuvy-sur-Barangeon (Cher), décédé le 27 juin 2004 à Vierzon (Cher). Rouleur et sprinter. Professionnel de 1957 à 1971, surnommé "Popof" ( surnom qui lui vient de ces origines polonaises). Coureur dynamique et rapide. Champion de France sur route amateur en 1956. Il est reconnu pour son tempérament est ses bons résultats, surtout dans les courses à étapes, dans lesquelles il ne s'occupe du classement. Son terrain préféré reste le Tour de France : il obtient de deux fois la 1ère place au classement par points (58 et 60) et 5 victoires d' étapes, dont 4 en 1960 ; il gagne également 5 étapes dans la Vuelta mais il a moins de chance au Giro et le Tour de Belgique.

Les plus beaux succès de "Popof " sont le Tour des Provinces du Sud-Est 1957, Paris-Rome-Paris 1959, Rome-Naples-Rome 1961, le Grand Prix d' Orchies 1958, le Grand Prix d' Antibes 1959, le Grand Prix de Monaco 1960 et 63 et victoire significative, une 1ère place dans le Super Prestige Pernod en 1960. On retient aussi trois précieuses 2èmes places: dans: Milan-San Remo, derrière Privat en 1960, dans le Tour des Flandres derrière De Cabooter 1960 et enfin dans la Flèche Wallonne derrière Vannitsen en 1961.

 

  J.GRACZYK

 

                                                                                     Vélo avant restauration:

 

R-Velo-Helyett-AV-restauration.jpg

 

Vélo restauré:

Cadre et fourche en tubes Reynolds 631.Guidon Ambrosio, guidoline tissu Tressostar, bouchons en liège. Freins Mafac "Dural Forgé". Jeu de direction et pédalier Stronglight. Pédales Campagnolo, cale-pieds et courroies Christophe. Dérailleurs Simplex. Selle cuir Brooks. Tige de selle Simplex. Roue à boyaux, jantes Mavic, blocages Simplex. Boyaux Hutchinson. Roue-libre Cyclo 5 vitesses. Chaîne Sédis. Porte bidon Vit ' Do. Bidons plastique Evian.

Poids du vélo: 11,00 kg.

 

R velo helyett 60 new

 

R-guidon-helyett-60-new.jpgR-potence-helyett-6-new.jpgR-mafac-av-helyett-60-new.jpgR plaque helyett 60 newR-selle-brooks-helyett-60-new.jpgR-tige-ideale-helyett-60-new.jpgR-frein-ar-helyett-new.jpgR-reynolds-helyett-60-new.jpgR-pedalier-helyett-60-new.jpgR-pedale-helyett-60-new.jpgR-derailleur-av-helyett-60-new.jpgR écusson helyett newR-boitier-helyett-6-new.jpgR-derailleur-ar-helyett-60-new.jpgR leviers helyett 6 newR-bidon-helyett-60-new.jpgR-moyeu-ar-helyett-6-new.jpgR-blocage-av-helyett-new.jpg

 

 

                                                       Plaque de rue ville de Vignoux-sur-Barangeon (Loir-et-Cher).

 

R-Rue-Graczyk.jpg

 

                                                                                             Accessoires cycliste

R-accessoires-helyett.jpg                                                                                   

                                                                                        Moi à L' Eroïca 2009R-Moi-en-Helyett-Eroica-2009.jpg

 

                                                                           Voiturette TDF 1961 ( 403 Peugeot ).

Collection privée Pascal F.

R-voiturette-403-Peugeot-TDF-67.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 13:58

Réplique du vélo de Roger RIVIERE ( F.)

 

Vélo Français, R.Géminiani forme son propre groupe sportif en 1955. C' est lui qui introduit pour la première fois une société extra-sportive dans les pelotons, en associant son nom à l' apéritif Saint-Raphaël. Le groupe s'appelle : Géminiani-Saint-Raphaël. Le maillot est rouge et blanc, et la direction sportive est confié à R. Ballenger. L'année suivante c'est Raymond Louviot qui prend la direction du groupe, et ce jusqu'en 1963.

En 1960, le jeune et talentueux Roger Rivière est équipé par les cycles Géminiani lors du Tour de France sous le maillot de l'équipe de France dirigé part Marcel Bidot.

 

R-maillot-equipe-de-France-60.jpg

image.jpg

 

 

 

Maillot St-Raphaël-Géminiani.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                  Maillot de l' équipe de France TDF 1960.

 

RIVIERE Roger (Fr.) né le 23 février 1936 à St. Etienne (Loire), décédé le 1er avril 1976 à St. Galmier (Loire). Coureur complet. Professionnel de 1957 à 1960.

Peut être l' un des plus grands champions de sa génération. Malheureusement, un accident d'une particulière gravité, devait mettre prématurément fin à sa carrière. Cela se passait dans le Tour de France 1960. Dans la descente du col du Perjuret, il fit une chute dans le ravin et se fractura les vertèbres. Son palmarès: Champion de France de poursuite amateur en 1956; champion de poursuite professionnel de 1957 à 1959, recordman du monde de l' heure à deux reprises: 18/9/1957, Vigorelli à Milan: 46,923 km, après avoir battu les records des 10 km (12'31"80) et des 20 km (25'15"00). Outre ses performances, il est toujours détenteur du record du monde des 10 km sur piste couverte, record qu' il établit en 1958 en 12'26"80. Ses victoires et places d' honneur sur la route: 1956 3ème du Critérium des As; 1955 Circuit d' Auvergne; 1957 lauréat du Trophée Gentil; 1958 3ème du Trophée Baracchi avec G.Saint; 1959 vainqueur de deux étapes du Tour de France, 2ème du Grand Prix des Nations, 3ème du Crirérium du Dauphiné Libéré, vainqueur du Grand Prix d' Aler, associé à R.Géminiani et à G.Saint; vainqueur de la course du mont Faron contre la montre; 2ème du Super Prestige Pernod; 1960 vainqueur du Grand Prix d' Alger associé à Altig; vainqueur de trois étapes du Tour de France avant l'accident. Son calvaire s'achève au début de 1976; une tumeur au larinx, opéré sans le moindre espoir, l'emporte à 40 ans.

 

R-R.Riviere-TDF-60.jpg

                          Roger RIVIERE ( TDF 1960) avant son accident tragique qui interrompit sa brillante carrière.

 

 

Vélo restauré:

Cadre et fourche chromés en tubes Reynolds. Guidon Ambrosio, guidoline tissu Tressostar, bouchons en liège. Etriers de freins Universal, poignées Mafac. Equipement Campagnolo ( Pédalier, pédales, jeu de direction, dérailleurs, tige de selle et moyeux de roues). Roues à boyaux, jantes Mavic. Roue-libre Cyclo 5 vitesses. Chaîne Yellorex. Selle cuir Brooks. Cale-pieds et courroies Christophe. Porte-bidons TA. Bidons plastique Evian.

Poids du vélo : 10,600 kg.

                                                                            Vélo en pièces détachées:

R-R.GEMINIANI-en-pieces-detachees.jpg

 

 

                                                                                                   Vélo monté.

R VELO R.Géminiani 1960

R-GUIDON.jpgR-BIDON-GUIDON-potence.jpgR-SELLE-BROOKS.jpgR-TIGE-DE-SELLE.jpgR-FREIN-AR.jpgR-PEDALIER-CAMPA.jpgR-DERAILLEUR-AR.jpgR-MANETTES-DE-DERAILLEURS.jpgR-MOYEU-AV.jpg

 

Carte postale de Roger RIVIERE.

Roger-Riviere-carte-postale.jpg

 

                                                                Bidon et musette du Tour de France 1960

R-Musette-Geminiani-60.jpg

 

 

 

                                            Ci-dessous Raphaël Géminiani à la terrasse d'un café avec des amis.

 

R-Serge-Poinsot-avec-Gem.jpg

 

                                                   Voiturette St Raphaël cycles R. Géminiani ( Roger RIVIERE).

Collection privée Pascal F.

R-voiturette-st-Raphael-R.Riviere.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 21:28

PEUGEOT ( Equipe), depuis son origine en 1896, les Cycles Peugeot ont été dans la compétition.

Le maillot bleu, bande jaune réapparaît en 1939. Le premier groupe sportif est mis en place en 1955, Peugeot étant associé à Dunlop. En 1957, Peugeot quitte Dunlop pour s'associer à BP. La direction sportive est confiée à Van der Hult. En 1958, c' est Gaston Plaud qui devient directeur sportif. En 1959, Dunlop revient et le groupe s' intitule : Peugeot-BP-Dunlop; la couleur du maillot et la direction sportive ne changent pas jusqu'en 1962.

 

R-Maillot-Peugeot-1960.jpg

 

CERAMI Joseph (I/B), dit "Pino" né le 28 mars 1922 à Mister bianco (Catane). Rouleur. Naturalisé Belge en 1956. Professionnel de 1948 à 1963.

Il est le premier cycliste sicilien de haut niveau. Exellent routier, ce n'est que très tard, après avoir parté au Tour de France 1949 qu'il abandonne, qu'il  prend concience de ses capacités. Il s'installe en Belgique et obtient sa naturalisation. Il connait sa meilleure saison en 1960, à 38 ans: Paris-Roubaix, la Flèche Wallonne, la Ruota d' Oro en équipe avec Rik Van Looy, et une 3ème place au Championnat du Monde sur route à Hohenstein en RDA, derrière Van Looy et Darrigade. C'est en battant justement Darrigade qu'il quitte la compétition, à 41 ans, après son unique victoire d'étape dans le Tour de France, à Pau. Il a en outre à son palmarès une 2ème place dans Bordeaux-Paris 1958, Liège-Bastogne-Liège 1953, le Tour de Romandie 1958, le Het Volk 1957, Paris-Bruxelles 1961et le Grand Prix Stan Ockers 1963.

 

P.CERAMI 60

 

Vélo Peugeot restauré:

Cadre et fourche en tubes Reynolds 531, raccords Nervex. Guidon AVA, guidoline Tressostar, bouchons en liège. Freins Mafac "Dural Forgé". Jeu de direction Stronglight. Selle Brooks, tige Idéale. Pédalier Stronglight. Pédales Lyotard, cale-pieds et courroies Christophe. Dérailleurs Simplex. Roues à boyaux, moyeux Campagnolo, blocages Simplex, jantes AVA. Roue-libre Cyclo 5 vitesses. Chaîne Brampton. Boyaux Hutchinson. Arrache-clous Ch. Pelissier. Porte-bidon Vit' Do. Bidon plastique Evian.

Poids du vélo : 10,00 kg.

 

R velo peugeot 60 new

 

R-guidon-new.jpgR-potence-new.jpgR direction newR poignée de frein av newR frein av newR tete de fourche newR selle newR tige de selle newR croissan selle newR frein ar newR arrache clous newR raccord de selle newR pedalier newR pedale newR boitier newR-derailleur-av-new.jpgR derailleur ar newR levier derailleur ar newR bidon newR tube diago newR tube verti newR tube horizon newR moyeu ar newR jante 2 newR jante 1 newR blocage av newR moyeu av new

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 11:11

Vélo Mercier associé à Hutchinson depuis 1955. La direction sportive était assurée par Antonin Magne et le maillot était violet. L'association dura jusqu'en 1958, date à laquelle est venu s'ajouter B.P. Pas de changement à la direction sportive et le maillot violet, s' orne de quart de manche jaunes avec l'inscription B.P.

 

R-maillot-MERCIER-BP.jpg

 

 

Vélo Mercier qui a appartenu à Robert Cazala.

CAZALA Robert (Fr.), né le 7 janvier 1934 à Bellocq (Pyrénées Atlantiques). Sprinter. Professionnel de 1958 à 1968. Il a fait toute sa carrière chez Mercier-BP-Hutchinson.

36 victoires chez les professionnels.

Vainqueur du Prix de Bergerac, du Prix de Sigoules en 1958, 8ème du Dauphiné Libéré; premier au Tour de Champagne en 1959 (5ème étape) et 1960 (2ème étape) cette année là il gagne le Critérium d' Alger et termine 3ème de Paris-Nice, vainqueur de la 6ème étape du Dauphiné Libéré, de la 2ème étape du Midi-Libre et de la 4ème étape du Tour du Sud-Est. En 1961, il remporte le Tour du Var (1ère étape) et le Prix de Morlaix, 2ème et 4ème étapes du Midi-Libre. Dans le Tour de France, il s'est à plusieurs reprises signalé à l'attention des journalistes; vainqueur d'une étape dans les Tours 1959 et 1961, il en remporte deux en 1962. Il porta le maillot jaune pendant une semaine à 23 ans pour son premier Tour de France en 1959.

Son meilleur souvenir restera bien sûr le maillot jaune, mais aussi cette victoire d'étape à Paris. Ce jour là, Jacques Anquetil était venu me chercher; il m'avait dit : " Prends ma roue ! " Et j'avais dû m'accrocher pour le suivre jusqu'au Parc. Nous avions décramponné tout le monde pour arriver ensemble. Il avait tout fait pour que je gagne en se mettant à mon service.

 

CAZALA-1959.JPG

 

Vélo restauré :

Cadre et fouche en tubes Reynolds 531. Guidon, potence en acier chromé Cinelli estampillé AVA. Guidoline tissu Tressostar, bouchons en liège. Freins Mafac "Dural Forgé". Equipements Campagnolo ( dérailleurs, pédales, jeu de direction, tige de selle, pédalier (45/52), moyeux et blocages de roues). Roues à boyaux, jantes Mavic. Boyaux Hutchinson. Selle cuir Brooks. Cale-pieds et courroies Christophe. Roue-libre Cyclo 5 vitesses (14-16-18-20-22) . Chaîne Sédis. Porte-bidons Vit' Do (cadre) et TA (guidon). Bidons plastique Evian.

Poids du vélo : 10,500 kg.

 

R Vélo MERCIER 59

 

R-Guidon.jpgR-Frein-AV.jpgR-Selle.jpgR-Tube-vertical-selle.jpgR-Frein-AR-mercier.jpgR-pedalier2.jpgR-Derailleur-AV-mercier.jpgR-Derailleur-AR-mercier.jpgR Plaque de cadreR-Moyeu-AVmercier-copie-1.jpg

 

                                                                             Accessoires cyclistes TDF 1959.

R-musettes-Mercier-1959.jpg

 

              Ci-dessous Robert Cazala à Labastide d' Armagnac "Notre Dame des Cycliste" le 1er juin 2009.

R-Robert-CAZALA-2009.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 22:36

HELYETT, maison de cycles très ancienne qui apparaît en compétition en 1934.

Réplique du vélo de Jacques ANQUETIL.

Pendant deux années en 1956 et 1957, les coureurs sont dirigés par Paul Wiegant. Le maillot est toujours vert à bandes blanches.

 

R-Maillot-Helyett-56.jpg

 

Jacques ANQUETIL à porté les couleurs d'Helyett.

Né le: 8 janvier 1934 à Mont-Saint-Aighan (Seine-Maritime) et décédé le 18 novembre 1987. Rouleur. Professionnel de 1954 à 1969.

Comptant parmi les plus grands coureurs de tous les temps, "Maître Jacques" peut se vanter d'être reconnu comme le meilleur chronoman qui ait jamais existé. Du jour ou, jeune individuel de 19 ans, il est appelé par Charles Pélissier et Gaston Bénac pour participer au Grand Prix des Nations-140 km contre-la-montre-et qu'il gagne avec 6' d'avance, il fait main basse sur tous les défis contre le temps, affrontant dans ses épreuves les adversaires les plus qualifiés et les plus coriaces. S'il remporte seulement 68 courses contre-la-montre, c'est parce qu'il s'autorise souvent quelques distractions et qu'il veut également éviter de gonfler son palmarès avec ses épreuves spécialisées.

Il est évident que cette extraordinaire puissance, gérée avec sagesse, mais sans parcimonie, est à l'origine de beaucoup  de ses 26 victoires dans les courses par étapes: 5 Tours de France, 2 Giro, 1 Vuelta, 5 Paris-Nice, 2 Critérium du Dauphiné, 2 Quatre-jours de Dunkerque, 1 Tour de Sardaigne, 1 Tour de Catalogne, 1 Tour du Pays Basque et le Grand Prix Morvan. C'est justement cette spécialisation qui l'empêche de chercher des victoires dans les classiques en ligne; ainsi seules ressortent de son palmarès Gand-Wevelgem, Liège-Bastogne-Liège et Bordeaux-Paris. Il faut tout de même rappeler de quelle façon extraordinaire il remporte Bordeaux-Paris, qui compte parmi les plus formidables exploits de "Jacquot": il gagne haut la main 24 heures seulement après avoir remporté la dure épreuve du Dauphiné, à l'autre bout de la France.

"L' enfant prodige" de Normandie a le mérite d'avoir oser défier  Coppi, en s'attaquant en 1955 au record de l' heure du grand champion italien. il échoue à la première tentative mais, l' année suivante, il prend sa revanche et devient recordman de l' heure avec 46,159 km. A la fin de sa carrière, après le succès de Baldini et Rivière, il relève à nouveau le défi et parvient à couvreir 47,493 km, mais sans obtenir l'homologation parce qu'il ne c'est pas présenté au contrôle anti-doping. Il reste toute sa vie, en effet, réfractaire à ce genre de contrainte et défendra toujours ouvertement son point de vue.

Il aurait mérité, au moins, un maillot arc-en-ciel: il n'est que 2ème en 66, derrière Altig (il a été 5ème en 54 à Solingen). Son grand rival, en France, est Poulidor, à qui il a infligé de cruelles défaites. A la fin de sa carrière, il collabore à des journaux sportifs et assume avec conscience la charge de Conseiller Technique de l'Equipe de France au Championnat du Monde. Le cancer a sans pitié mis fin à ce vie mouvementée et anti-conformite mais n'a pas effacé le souvenir extraordinaire qu'il laisse chez la plupart d'entre nous.

 

R-Anquetil-1957.jpg

 

 

Vélo HELYETT restauré:

Cadre et fourche en tubes Reynolds 531. Guidon Pivo, guidoline tissu Tressostar, bouchons liège. Jeu de direction Stronglight. Frein Mafac "Dural Forgé". Selle cuir Brooks, tige acier Idéale. Dérailleurs Simplex. Pédalier Stronglight, couronnes compétition T.A. Pédales Lyotard, cale-pieds Christophe Spécial et courroies Lapize. Roues à boyaux, jantes Mavic à l' arrière et  AVA à l'avant, moyeux et blocages rapides Simplex. Boyaux Hutchinson. Roue-libre Cyclo 5 vitesses. Chaîne Brampton. Porte bidon Vit' Do. Bidon plastique Chicorée Leroux.

Poids du vélo : 10,150 kg.

 

R Vélo anquetil new

 

R-guidon-new.jpgR-mafac-av-new.jpgR-pivo-new.jpgR-reynolds-fourche-new.jpgR-brooks-new.jpgR-tige-brooks-new.jpgR-mafac-ar-new.jpgR-reynolds-selle-new.jpgR-pedalier-stong-new.jpgR-christophe-new.jpgR-derailleur-av-helyett-new.jpgR-boitier-cadre-new.jpgR-simplex-ar-new.jpgR-manette-simplex-new.jpgR-bidon-leroux-new.jpgR blocage ar anquetil newR-roue-av-new.jpg

 

Voiturette Helyett-Leroux (collection privée Pascal F.)

voiture-Helyett-Lerouxxxxxxxx.jpg

 

Voiture ASPRO TDF:1957-58-59.

voiture-aspro-TDF-57-58-59.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 20:50

HELYETT, maison de cycles qui apparaît en compétition en 1934. Lors de l'entrée des extra-sportifs, Helyett s'associe à Potin. Le maillot est vert à bandes blanches.

André Darrigade Champion de France 55/56 sur cycles Helyett, arbore le maillot tricolore.

 

R-stella-maillot-tricolore53-2.jpg

 

Darrigade André (Fr.), né le 24 avril 1929 à Narosse (Landes). Rouleur et sprinter. Professionnel de 1951 à 1966.

Surnommé "Dédé" ou "le Basque sautillant" , bien qu'il soit en réalité landais, Darrigade est l' un des routiers-sprinters les plus spectaculaires de l' après-guerre. Champion du Monde et Champion de France, il doit surtout sa grande popularité à ses 14 participations au Tour de France (53 à 66), avec un seul abandon (63). Il y remporte 22 victoires d' étapes et endosse par 2 fois le maillot vert du classement par points (59-61) et 19 fois le maillot jaune. Il gagne 5 fois aussi la 1ère étape (56-57-58-59-61).

Encore amateur, il se fait remarquer, en 1949, à Paris en battant en finale de la "Médaille" Antonio Maspes, qui deviendra par la suite le meilleur coureur vitesse chez les professionnels. André a un frère Roger, son cadet de 6 ans,qui est  Champion de France sur route amateur en 1955, l' année même ou "Dédé" est Champion de France professionnel. A.Darrigade devient Champion du Monde à 30 ans, en battant au sprint, à Zandwort (Hollande), l' italien Gismondi, après une échappée époustouflante commencée à 200 km de l' arrivée. En 56, il s'impose au Tour de Lombardie, devant Fausto Coppi; il a aussi à son palmarès 1 victoire dans le Tour de Picardie (54), 2 Roues d' Or, en équipe avec Anquetil (57-58), la Trophée Baracchi en équipe avec le suisse Rolf Graf. Son meilleur Tour de France reste celui de 58, ou il remporte 5 étapes. Il participe à 2 Giro (59-60), avec une victoire d' étape dans le 2ème. 3ème dans le Championat du Monde 57 et 58, il est 2ème en 60 derrière Van Looy et 4ème en 63. Il se classe aussi 4ème dans Paris-Roubaix 57, 3ème dans Milan-Sanremo 58 et 2ème dans Paris-Bruxelles 60.

 

R-A.Darrigade-Miroir-des-Sports-56.jpg

 

Vélo en pièces détachées:

 

R-Velo-helyett-pieces-56.jpg

 

Vélo restauré; cadre te fourche en tubes Reynolds 531. Guidon Amobrosio, guidoline tissu Tressostar, bouchons liège. Jeu de direction Sronglight. Freins Mafac "Dural Forgé". Selle cuir retaillée "Bortayre" Brooks. Tige de selle Simplex. Pédalier Stronglight alu, couronnes course T.A 46/52. Pédales Lyotard, cale-pieds et courroies Christophe. Dérailleurs Simplex. Chaîne Brampton. Roues à boyaux, jantes Mavic, moyeux Simplex. Roue-libre Cyclo 5 vitesses 14-16-18-21-24. Boyaux Hutchinson. Porte-bidons Vit' Do. Bidons plastique La Vittelloise.

Poids du vélo: 10,200 kg.

 

R vélo HELYETT 56

R-GUIDON-Helyett.jpgR-Bidon-AV.jpgR-Potence.jpgR-Ecuson---FREIN-AV.jpgR-SELLE-J.jpgR-Tige-de-selle.jpgR-Reynolds-531--raccord-selle.jpgR-Frein-AR.jpgR-PEDALIER-Helyett.jpgR-Pedale.jpgR-Derailleur-AV.jpgR-Derailleur-AR.jpgR-Manette-SIMPLEX-AV.jpgR-Porte-bidon-cadre.jpgR-Moyeu-AR.jpgR-Blocage-AR.jpgR-Moyeu-AV.jpg

 

Le maillot Helyett-Potin-Leroux avec le bidon.

maillot---bidon-Helyett-Potin-56-copie-1.jpg

 

  Ci-dessous, André Darrigade et son épouse à La Bastide d' Armagnac "Notre Dame des Cyclistes" le 1er juin 2009.

R-Andre-DARRIGADE-2009.jpg

 

Un livre dédié à André DARRIGADE.

livre-a.darrigade.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 19:35

Réplique du vélo de Bernard GAUTHIER (Fr.)

 

Depuis 1920 que les cycles Mercier sont dans la compétition, ils ont équipés les plus grands coureurs professionnels, mais aussi les amateurs. Lorsque les associés sportifs ont été admis dans la compétition, Mercier s'est associé à Hutchinson. C' était en 1955. La direction sportive était assurée par Antonin Magne et le maillot était violet.

L' association dura jusqu' en 1958.

 

R-Maillot-MERCIER-Hutchinson-1956.jpg

 

Ce vélo a appartenu à Guy Thiérard (Fr.) né en 1937. Il a couru plusieurs années au V.C La Roche sur Foron (74) et également en 1966 au V.C Cluses (74).

Baroudeur infatigable il a récolté beaucoup de places d' honneur et grand admirateur de Roger Hassenforder qui lui aussi a couru sur les cycles Mercier à l'échelon professionnel.

 

Guy-Th-2.au-sprint.jpg

                                                                            Ci-dessus sur la photo Guy Thiérard

 

Vélo avant restauration:  offert par Daniel G.

 

R-Velo-MERCIER-Brut.jpg

 

Vélo restauré: cadre et fourche en tubes Reynolds 531. Equipement Campagnolo ( dérailleur arrière "Gd Sport ", manette et moyeux de roues). Guidon alu Pivo, guidoline tissu Tressostar, bouchons liège. Freins Mafac "Dural Forgé", poignées Universal. Selle cuir Brooks, tige acier Idéale. Pédalier Stronglight acier, couronnes alu T.A "compétition" 46/52. Pédales Lyotard, cale-pieds et courroies Christophe. Dérailleur avant Simplex. Chaîne Brampton. Roue-libre Cyclo 5 vitesses: 14-16-18-20-22. Roues à boyaux jantes Nisi. Boyaux Hutchinson. Porte-bidon Vit'Do. Bidon plastique Lavittelloise.

Poids du vélo : 10,00 kg.

 

R Velo MERCIER 56

 

R-Guidon-MERCIER-56.jpgR-Frein-AV-MERCIER-56.jpgR-Potence-PIVO-MERCIER-56.jpgR-Poignee-de-frein-MERCIER-56.jpgR-Selle-MERCIER-56.jpgrR-Tige-de-selle-MERCIER-56.jpgR-Raccord-tige-de-selle-MERCIER-56.jpgrR-Frein-AR-MERCIER-56.jpgR-Pedalier-Mercier-56.jpgR-Pedale-MERCIER-56.jpgR-Boitier-pedalier-MERCIER-56.jpgrR-Derailleur-AV-MERCIER-56.jpgrR-Derailleur-AR-MERCIER-56.jpgrR-Manette-derailleur-MERCIER-56.jpgR-Bidon-MERCIER-56.jpgR-Moyeu-AR-MERCIER-56.jpgR-Moyeu-AV-MERCIER-56.jpg

 

Mr et Mme Guy THIERARD avec leur neveu Daniel G.

15-fevrier-2012-083--33--g.-thietard.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 14:38

Vélo qui a appartenu à Arnaud GEYRE (F).

 

L.BOBET, vélo Français, une filiale des cycles Mercier. Louison Bobet  porta ses propres couleurs de 1956 à 1960.

Le maillot était jaune clair.

 

R-maillot-BOBET.jpg

 

Louison Bobet (Fr.), 1925-1983. Ses titres officiels: Champion de France amateur en 46; champion de France sur route professionnel en 50 et 51; champion du Monde sur route en 54; après s'être classé 3ème du Tour de France 50 et avoir gagné le Grand Prix de la Montagne, il remporte trois années consécutives la Grande Boucle de 53 à 55, égalent ainsi le record de Philippe Thys. Au cours de ses participations au Tour de France, il remporte dix étapes: deux en 48, 53 à 55 et une en 50 et 51; il faut signaler encore deux places de 2ème au championnat du monde sur route en 57 et 58; outre ses victoires et places d' honneurs dans les plus grandes compétitions, son palmarès est des plus fournis: 47 Boucles de la Seine; 49 Circuit de l' Ouest; Critérium des As; 50 vainqueur du Prix de la Montagne au Tour d' Italie; 3ème du Critérium des As; 51 2ème de Paris-Roubaix, vainqueur de Milan-San-Remo; 3ème du Critérium des As et vainqueur du Grand Prix de Locle, Tour de Lombardie, Critérium national sur route ; 52 Grand Prix de Cannes, Paris-Nice, Critérium national de la route, Grand Prix des Nations, 2ème du Midi Libre, du Critérium des As, et 3ème du Tour de Romandie; 54 vainqueur du Critérium des As, 2ème de Paris-Tours et du Trophée Baracchi associé à Anquetil; 55 Tour des Flandres, Tour du Luxembourg, Dauphiné Libéré, 3ème de Paris-Roubaix; 56 vainqueur de Paris-Roubaix et 3ème de Paris-Tours; 57 vainqueur de Gènes-Nice, 2ème du Tour d' Italie et de Paris-Tours, 3ème du Critérium des As; 59 vainqueur de Bordeaux-Paris; vainqueur de Rome-Naples-Rome 3ème du Critérium des As; 60 vainqueur de Rome-Naples-Rome; 61 vainqueur du Grand Prix de Nice, 2ème de Bordeaux-Paris. Ses Challenges: Trophée Gentil 54; Desgrange Colombo 51; Sédis 51 à 55. C'est en 61 qu'il est victime d'un accident de la route qui le contraint à abandonner la compétition. Homme d'action, il entreprend la création d'un centre de thalassothérapie à Quiberon, dans sa Bretagne natale. Le succès de l'entreprise, l' amène à créer d'autres centres à Biarritz et Marbella en Espagne. Ce dernier n'est pas encore terminé lorsqu'il décède le 13 mars 83.

 

R-BOBET-en-rose-giro-56.jpg

                                                                 Ci-dessus Louison BOBET au Giro 1957 (2ème).

 

Vélo restauré:

Cadre et fourche en tubes Reynolds. Guidon Philippe, cintre alu, potence acier chromé. Guidoline tissu Tressostar, bouchons liège. Freins Mafac "Dural Forgé". Jeu de direction Stronglight. Selle cuir Brooks. Equipements Campagnolo ( tige de selle, dérailleurs, pédales, moyeux de roues). Pédalier Stronglight, couronnes TA compétition 44-52. Chaîne Brampton. Cale-pieds et courroies Christophe. Roues à boyaux, jantes Mavic. Boyaux Hutchinson. Porte-bidon Vit' Do. Bidon plastique La Vittelloise. Arrache-clous Ch.Pélissier. Pompe Silca avec embout Campagnolo.

Poids du vélo : 11,500 kg.

 

rr velo bobet 56

 

rr-guidon-bobet.jpgrr-frein-av-bobet.jpgrr-potence-bobet.jpgrr-poignee-de-frein-bobet.jpgrr-selle-bobet.jpgrr-tige-de-selle-bobet.jpgrr-arrache-clou-ar-bobet.jpgrr-frein-ar-bobet.jpgrr-pompe-bobet.jpgrr-pedalier-bobet.jpgrr-pedale-bobet.jpgrr-boitier-bobet.jpgrr-derailleur-ar-bobet.jpgrr-levier-derail.jpgrr-bidon-bobet.jpgrr-moyeu-ar-bobet-copie-1.jpgrr-moyeu-av-bobet.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 11:09

Réplique du vélo de Jean FORESTIER (F).

 

FOLLIS,  groupe sportif  français apparu dans les pelotons en 1955 et 1956. Les vélos étaient fabriqués à Lyon. Le maillot était de couleur verte avec une ceinture blanche. Le directeur sportif était Mr Follis.

 

R-Maillot-FOLLIS.jpg

 

Jean Forestier (Fr.) a porté les couleurs Follis de 1953 à 1956.

Né le 7 octobre 1930 à Lyon (Rhône). Rouleur et sprinter. Professionnel de 1953 à 1965.

Il manque trop de confiance en lui et dans ses capacités pour optenir des résultats encore plus prestigieux que ceux qui figurent déjà à son palmarès, comme, par exemple, deux grandes classiques: Paris-Roubaix 1955 ou il laisse derrière lui Coppi et Bobet (Champion du Monde) et le Tour des Flandres 1956 dans lequel il bat Ockers lui aussi Champion du Monde, et Van Daele. On remarque dans ce palmarès le Tour de Romandie 1954 et 1957, le Tour du Var 1962, le Grand Prix de Cannes 1955, le Critérium National de la route 1957 et la Polymultupliée 1953. Il dispute 10 Tours de France, remportant 4 étapes et terminant 4ème au général (1er du clt par points) en 1957. Il gagne en 1958 le Trophée Pernod.

 

J.FORESTIER 55

Vélo restauré:

Cadre et fourche en acier Durivor. Guidon Pivo, guidoline tissu Tressostar, bouchons caoutchouc Velox. Freins LAM, poignées Beborex. Selle cuir croupon garanti Idéale 80, tige en acier Idéale. Pédalier Durax, couronnes Stronglight 50-46. Pédales Lyotard, cale-pieds et courroies Christophe. Dérailleurs Simplex. Chaîne Sédis. Roues à boyaux, moyeux Campagnolo, jantes Mavic. Boyaux Dunlop.  Roue-libre 4 vitesses 14-16-18-20. Pompe Zéfal. Porte bidon W.V.

Poids du vélo : 11,00 kg.

 

R velo follis new...R-guidon-new--jpgR poignée de frein new..R frein av newR-potence-new--jpgR-av-velo-new--.-copie-1.jpgR tete de fourche new...R-selle-new--copie-1.jpgR marque selle new..R tige de selle new..R frein ar newR pedalier newR-pedale-dessous.jpgR-pedale-dessus-new--.jpgR boitier newR deraileur av new...R derailleur ar new.........R-manette.jpgR-tube-diago-G-new--copie-1.jpgR-tube-diago-D-new--copie-1.jpgR moyeu ar new..R-jante.jpgR moyeu av new...-copie-1

 

                                                                                               Présentoir vélo.

R-presentoir-new--jpg

 

                                                                          Voiturette TDF 1955 ( Annie CORDY ).

Collection privée de Pascal F.

R-voiturette-TDF-55---jpg

 

                                                                           Voiturette TDF 1955 ( Y.HORNER).

R-Voiturette-Y.Horner-TDF-55.jpg

 

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 22:25

Réplique du vélo de Fausto COPPI (I).

 

Bianchi, marque de cycles Italienne très ancienne qui a équipé de nombreux grands champions et notamment Fausto COPPI. Les vélos étaient facilement reconnaissables de part leur couleur "Vert Celeste". Le maillot est bleu et blanc.

 

R-maillot-BIANCHI-URSUS.jpg

                                              Maillot qui a servi au tournage du film " FAUSTO et la Dame Blanche"

 

C'est sous les couleurs bleu et blanc de l'équipe Bianchi que Fausto COPPI (It.) remporte ses plus grands succés entre 1946 et 1955.

Né le 15 septembre 1919 à Castellania (Allessandria), mort le 2 janvier à Tortona. Rouleur et grimpeur. Proffessionnel de 1940 à 1959.

Si Coppi est devenu un mythe, ce n'est pas à cause de sa mort prématurée et absurbe, mais bien plutôt grâce a ses exploits légendaires hors du commun; c'est aussi parce-que son existance a été complétement différente de celle d'un champion sportif traditionnel; et se sont les moments malchanceux d'une vie parfois exaltante qui en on fait un personnage public, connu et aimé de tous et pas seulement des passionnés de cyclisme.

Combien de choses son arrivées depuis son explosion dans le Giro  1940, dans lequel il débutait (chez "Légnano") comme porteur d'eau de Bartali. Il y eu surtout cette rivalité avec l'as toscan, ce duel qui a marqué toute une époque du cyclisme. Coppi a battu le record de l'heure en novembre 1942 à Milan (record qui résista 14 ans!) et endossé deux fois le maillot arc-en-ciel de Champion du Monde de poursuite. Ce sont là ses perles de sa carrière sur piste, mais ce sont essentiellement les épreuves sur route qui ont fait naître la légende de ce coureur hors du commun que Dame Nature avait doté d'un physique incomparable: son torse très développé et ses jambes interminables lui donnait une silhouette  disporpirtionnée, mais lorsqu' il se courbait sur sa machine, il n'était plus qu' harmonie, ses actions étaient fluides et incroyablement puissantes. Il donnait l'impression d' être fait, mieux que personne, pour pédaler.

Coppi ne pouvait que devenir un mythe: ses 5 triomphes dans le Giro et ses 2 victoires dans le Tour de France (il réalisait des doublés qui avait toujours semblé impossibles), ses 59 maillots de leader, sa victoire au Championnat du Monde à Lugnano en 1953, ses succès dans les classiques en ligne et contre-la-montre et, surtout, sa façon de courir et de vaincre, ne pouvaient que le faire entrer dans la légende. A cela, vinrent encore s'ajouter la vie d' homme et ses malheurs ("La Dame Blanche" et ses chutes répétées) et, bien sûr, cette mort injuste à un peu plus de 40 ans.

 

COPPI-Fausto---Velo-Bianchi-jpg

 

Vélo Bianchi restauré:

Cadre et fourche en acier tubes Bianchi. Guidon alu Ambrisio, guidoline tissu, bouchons liège. Jeu de direction Bianchi. Equipement Campagnolo (dérailleurs, tige de selle, pédales, moyeux de roues, arrêt de pompe et pédalier en acier chromé 53-44).  Cale-pieds Alé, courroies Christophe. Freins Universal. Selle cuir Brooks. Roues à boyaux. Arrache-clous. Roue-libre Régida 5 vitesses: 14-16-18-20-22. Chaîne Brampton. Porte-bidon V.W.

Poids du vélo : 11,400 kg.

 

Vélo en pièces détachés:

 

R-Velo-en-pieces-Bianchi-54.2.jpg

Vélo monté:

 

RRR Velo Bianchi new

 

 

RR-Guidon-Bianchi-54.jpgRR-Douille-de-direction-Bianchi-54.jpgRR-arrache-clou-av-bianchi.jpgRR-Frein-AV-Bianchi-54.jpgRR-Poignee-de-frein-Bianchi-54.jpgRR-Potence-Bianchi-54.jpgR-Selle.jpg

RR-Frein-AR-Bianchi-54.jpgRR-arrache-clou-ar-bianchi.jpgRR-Pedalier-Bianchi-57.jpgRR-Pedale-Bianchi-54.jpgRR-Boitier-Bianchi-54.jpgRR-Derailleur-AR-Bianchi-54.jpgR-Bidon.jpgRR-Moyeu-roue-AR-Bianchi-54.jpgRR-Moyeu-roue-AV-Bianchi-54.jpg

 

 

Fausto COPPI au départ de la 18 ème étape du Tour de France à Bagnères de Bigorre le 14 juillet 1952, avec Jean PRAT.

Etape Bagnères de Bigorre-Pau qu'il allait remporter.

 

                                                     Photo offerte par la fille de Jean Prat, Cathy Hauser.

F.Coppi-et-J.Prat-TDF-1952.JPG

 

                                                                           Vélo de Fauto COPPI ( original).

 

velo-f.coppi-52.jpg

 

Voiturette Lajaunie, Tour de France 1954 (Collection Pascal F.)

voiture-Lajaunie-TDF-54-copie-1.jpg

Repost 0
velosvintage.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de velosvintage.over-blog.com
  • Le blog de velosvintage.over-blog.com
  • : Vélos anciens de course série Tour de France
  • Contact

Recherche

Liens